Tunisie : La startup Manara, lève 3 millions de dollars

Tunisie : La startup Manara, lève 3 millions de dollars

2022-05-11 0 Par Monsieur Startup
La startup Edtech Manara vient de lever 3 millions de dollars pour son développement en Afrique du Nord.

Manara est une startup tunisienne spécialisé dans les formations en programmation de logiciels. Elle est un pont entre les meilleurs informaticiens du Moyen-Orient et d’Afrique du Nord et leurs emplois de rêve.

La startup fondée par Iliana Montauk (CEO) et Laila Abudahi (CTO) a donc annoncé avoir levé 3 M pour se développer au moyen orient et en Afrique du Nord. Cette somme sera en effet investie dans sa plateforme de formation basée sur des cohortes. Elle développera par ailleurs le vivier de talents technologiques dans la région du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord.

startup manara millions dollars

Le cycle de pré-amorçage de la startup a été dirigé par Stripe. A cela s’ajoute la participation de Reid Hoffman, fondateur de LinkedIn; Paul Graham, de Y Combinator ; Eric Ries,  de Lean Startup, et Mudassir Sheikha, de Careem.  Selon Afriqueitnews, ce financement sera utilisé pour passer de la formation de 60 à 6 000 ingénieurs par an. Elle chercherait également à lancer un produit en libre-service pour la pratique des entretiens, le réseautage et le mentorat. Ce nouveau produit ciblerait les ingénieurs en logiciel du monde entier.

startup Manara millions dollars

Lire aussi: CinetPay, la startup d’Afrique francophone qui vaut désormais plusieurs millions de dollars

Sur Manara, les formations sont gratuites. Cependant les étudiants se doivent de consacrer 10 % de leur salaire au cours de leurs 2 premières années d’emploi à Manara.  A ce jour, les étudiants bénéficiaires de la plateforme ont été déployés dans de grandes entreprises technologiques à travers l’Europe et les États-Unis. Parmi elles, Meta et Google. Selon les informations diffusées par la startup, 86 % de ses ingénieurs formés reçoivent des offres d’emploi dans les cinq mois suivant l’obtention de leur diplôme. D’autres obtiennent même jusqu’à 300 % d’augmentation de salaire après la formation.

« Le Moyen-Orient possède la population la plus jeune du monde. Depuis le printemps arabe, cette partie de l’Afrique a fait des dépenses importantes dans l’éducation. Tous les cinq ans, le nombre de diplômés universitaires double », a déclaré Laila Abudahi, co-fondatrice et CTO de Manara.